Ouverture à l’international

L’institut Lemonnier développe son ouverture à l’international

L’EUROPE

L’ouverture à l’international des élèves et des étudiants est au coeur du projet d’établissement. Des projets ERASMUS+ sont menées au lycée général et technologique et au lycée professionnel industriel de 2017 à 2020. Les étudiants suivent ainsi des cours de mathématiques en anglais… Autour d’un projet industriel de concpetion-création d’un véhicule à énergie innovante, une véritable collaboration européenne se met en place. Les échanges avec des établissements de Suède et d’Espagne- À Falkenberg en Suède et Séville en Espagne – permettent aux élèves de collaborer en anglais avec d’autres jeunes européens.

Avril 2019 verra des jeunes partir pour un séjour à Matera en Italie. Puis des travaux autour du devoir de mémoire s’engagent avec des étudiants d’Allemagne et de Pologne sur la seconde guerre mondiale et plus particulière la Bataille de Normandie.

L’ouverture à l’international dynamise la motivation des jeunes. Cette mobilité est rendue possible par le programme Pass Monde de la Région Normandie, qui allège pour un tiers le coût du voyage pour les jeunes. La plupart des participants quittaient l’Europe pour la première fois. Tous ont amélioré leur anglais, sont revenus fort d’une expérience structurante ; ils ont gagné en assurance professionnelle et personnelle. Ils ont réalisé un film pour présenter aux nouveaux entrants en BTS la mobilité de l’été prochain.

L’institut Lemonnier fait partie d’un réseau international, le réseau salésien.
Grâce à ce réseau, plusieurs étudiants de BTS réalisent pendant l’été une mobilité professionnelle de six semaines en Inde et d’autres en Chine.

Inde

Pour l’épreuve orale du BTS «système numérique», les candidats doivent présenter leur stage de fin de première année.

La présence de missionnaires salésiens du Tamil Nadu en France a permis à 10 étudiants de BTS «système numérique» de partir pour un stage de 6 semaines en Inde. Une immersion dans la réalité professionnelle, culturelle et sociale de l’Inde d’aujourd’hui. 6 semaines de formation intensive dans la 95è université d’un pays passé maître en informatique !

À 5 heures à l’Ouest de Madras, cette école salésienne a été créée pour permettre aux populations locales de bénéficier d’un ascenseur social efficace. Les salésiens appellent cette école «College», d’un niveau universitaire.

Nos 10 étudiants ont vécu un stage, et ont retrouvé, décliné dans ce pays-continent si particulier, la façon de faire et d’accompagner salésienne. La qualité de l’accueil était sans conteste au rendez-vous: les stagiaires ont bénéficié de cours spécifiques dans différents langages de programmation.

Sur les temps libres, une guide francophone et les salésiens les ont emmenés visiter les hauts lieux de la région : des villages en montagne, Pondichéry, des temples, etc. L’occasion pour nos 10 étudiants de découvrir l’Inde.

Accompagnés par leurs professeurs, ils ont visité le Nord du Tamil Nadu à la découverte des oeuvres salésiennes :

  • Une école technique, érigée au milieu d’un autre bidonville et financée par Yamaha, l’entreprise autrichienne Knorr Bremse ou encore Schneider
  • La St Bedes School, où la scolarité des élites financent les écoles des quartiers pauvres
  • Une université agricole, la première en Inde à être privée catholique, fierté des salésiens

Chine

Un partenariat avec l’université de Tianjin en Chine a permis à des étudiants de BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques (CRSA) de vivre un stage d’un mois à plus de 10 heures de vol d’avion de Caen.

Les jeunes étudiants chinois ont été reçus à l’institut Lemonnier en octobre 2018.