Zoom sur la licence mécatronique de l’institut Lemonnier à Caligny

Ouest France a rencontré Arnaud Ménard, enseignant et responsable du centre de formation de Caligny

Source Ouest France – Emmanuelle François – 6 septembre 2022

Orne. La plateforme robotique de Normand’Innov accueille une licence de mécatronique

​En plus de la licence 3 mécatronique, la plateforme robotique de Caligny (Orne) souhaite développer son activité de formation professionnelle continue.

Une odeur de rentrée flotte dans la salle de classe de la plateforme robotique de Caligny (Orne), sur le site de Normand’Innov, où des robots dernier cri côtoient les plus traditionnelles tables et chaises. Arnaud Ménard, le responsable du centre de formation se prépare à accueillir la quatrième promotion de la licence 3 de mécatronique – la seule de l’ex-Basse-Normandie. « La mécatronique est la contraction de mécanique et d’automatique, et cette licence est spécialisée en robotique industrielle », détaille celui qui est aussi enseignant en automatisme et robotique pour l’institut Lemonnier.

À l’origine, cette licence part des besoins de plusieurs entreprises de la région en personnel formé en mécanique et robotique. « La région Normandie a pris les choses en main, et vu qu’on pouvait créer une formation, en mettant facilement de quinze à vingt étudiants dans les entreprises en alternance, détaille Arnaud Ménard. L’institut Lemonnier s’est positionné sur cette licence pour la partie théorique. »

Première rentrée à Caligny

Les étudiants arrivent à cette licence 3 avec un BTS ou DUT dans la conception et réalisation de systèmes automatisés ou en électrotechnique. À Caligny, ils suivent des cours de robotique générale, d’automatisme industriel, de programmation pour la robotique, mais aussi de management et d’anglais. C’est la première rentrée à Caligny pour les élèves de ce cursus ; leurs prédécesseurs sont arrivés dans les locaux tout neufs du Bocage en novembre 2021 après avoir étudié à l’institut Lemonnier à Caen.

À la question de savoir comment des étudiants réagissent à leur arrivée dans le Bocage, Arnaud Ménard esquisse un sourire. « Je les vois déjà. Dans trois semaines ils vont me dire : « On est vraiment dans un trou paumé ! » Et puis en juin, je vais entendre : « En fait on était bien, on était au calme, même sans le Zénith et le stade Malherbe. On paie moins de loyer. Ce n’était pas si mal que ça. » Le bilan de la dernière promotion n’est pas mauvais : sur seize étudiants, douze à treize sont restés dans les entreprises. En trois sessions, deux femmes se sont inscrites. « J’aimerais plus de mixité, dans la formation », formule Arnaud Ménard.

Entre Faurecia et Thermocoax

L’idée d’une alternance dans le bassin d’emploi de Flers (qui s’étend jusqu’à Vire, Écouché et La Ferté-Macé), est partie des entreprises, qui considéraient plus facile de faire venir des étudiants et les fixer dans le secteur, que de faire venir des diplômés. La plateforme robotique de Caligny est à l’entrée du site de Normand’Innov, juste à côté de l’équipementier automobile Faurecia et en face de Thermocoax, le spécialiste du câble chauffant pour les industries de pointe.

La nouvelle promo, qui vient de commencer son alternance et fera sa rentrée le 19 septembre à Caligny, n’a pas encore fait le plein. « Pour le moment, pas beaucoup d’étudiants ont choisi une alternance dans le bassin de Flers. Il y a des entreprises pour qui je n’ai pas d’apprenti à envoyer. Les métiers de la maintenance et la robotique sont en grande tension. » Il est toujours possible de s’inscrire en contactant l’institut Lemonnier.

De la formation continue pour pérenniser le site

En parallèle de la licence 3, Arnaud Ménard est en contact avec les entreprises pour développer l’offre de formation professionnelle continue. « On est là pour trois ans sans souci, mais après cette échéance, il faudra pérenniser le site. Cela passera par des rentrées de formation continue pour réinvestir dans le matériel. »

Des formations à la carte, montées avec les entreprises, sont possibles sur le site de Caligny. « On commence à se faire connaître dans le département et la région. Il n’y a pas énormément de formations en robotique alors que c’est de plus en plus répandu. »

Pour plus d’informations, contactez Christophe Braud.
christophe.braud@institutlemonnier.fr
06 26 52 58 03