Quand Ouest France met encore une fois nos élèves à l’honneur !

Article de Ouest France édition Caen du 6 juin 2019

« À Lemonnier, un escape game sur le Débarquement

Caenpus. À l’institut Lemonnier, quinze lycéens font partie de la mini-entreprise Shinpi – Teki, ils mènent un projet d’escape game sur le thème du Débarquement.

Le projet

Shinpi-Teki, « mystérieux » en japonais, est une mini-entreprise de l’institut Lemonnier. Reprenant le concept de l’escape game, un jeu d’énigmes en temps imparti, les élèves ont imaginé cinq histoires autour de cinq soldats de cinq nationalités différentes pendant le Débarquement.
Tout le matériel est d’époque et une partie du travail des élèves a été de réunir les objets nécessaires aux cinq scenarii. Tout cela tient dans une cantine militaire, et peut ainsi être transporté chez des particuliers, dans des entreprises, ou n’importe où ailleurs.

Label du 75è D-Day

La mini-entreprise a ainsi reçu le label du 75è anniversaire du D-Day, par l’Office national des anciens combattants, très investi dans le devoir de mémoire. Cela lui a permis de trouver de nombreux partenaires ainsi que des programmations dans différentes communes normandes. Les mini-entreprises est un des projets, en partenariat avec le mouvement Entreprendre pour Apprendre, que peuvent mener les élèves lors de leurs classes de seconde et de première, ils doivent ensuite définir le projet, puis passer de véritables entretiens d’embauche, en présence de professionnels, pour se répartir les rôles.
Elian LeGuennec, élève de première et directeur de la mini-entreprise, explique : « C’est ma 3è mini-entreprise, au collège j’étais technicien, puis directeur technique. En seconde, je suis devenu directeur et je le suis à nouveau. Cela a permis de me découvrir, de développer de la confiance en moi, et de m’exercer à la prise de décision. Je suis sûr de mon choix, après le baccalauréat, je souhaite créer ma mini-entreprise. »
Christophe Rousseau, enseignant référent pour Shinpi-Teki, et enseignant référent pour des projets de mini-entreprises depuis neuf ans, confirme : « Les projets de mini-entreprises sont de véritables révélateurs de personnalité. Certains pensent être faits pour certaines responsabilités et il s’avère que non, mais l’inverse se produit également. C’est dans tous les cas, une belle aventure humaine. Quand il y a une ou des récompenses comme c’est le cas avec Shinpi-Teki, c’est vraiment gratifiant pour tout le monde. »
Après leur victoire au concours régional et aux phases de poules nationales, Shinpi-Teki sera les 3 et 4 juillet à Lille pour concourir lors du championnat de France des mini-entreprises. »