Don’t Panic Reduce Plastic : Achète notre gourde !

Afin de sensibiliser élèves, parents et professeurs sur la surconsommation massive du plastique, les élèves de Terminale STI2D mènent une  action forte en ce début d’année 2021 et lancent :

Une gourde « éco-responsable » à l’institut Lemonnier

Une collaboration avec la marque Qwetch, marque française éthique et aux valeurs écologiques qui correspondent à l’état d’esprit du projet Erasmus a été mise en place. Ainsi, une gamme de gourdes est créée pour remplacer les petites bouteilles d’eau imposées par le protocole sanitaire au restaurant scolaire.
Colorées et logotées aux couleurs du projet, ces gourdes de 50 cl sont proposées en exclusivité aux élèves au prix de 7 euros et remplaceront avantageusement sur la durée les bouteilles en plastique :

1000 repas par jour = 1000 bouteilles = 11 kg de plastique

Cette offre à 7 euros est possible dans le cadre d’un co-financement entre les familles et le projet Erasmus.
Un passage dans l’ensemble des classes est prévu pour distribuer massivement le bon de commande. Les gourdes sont exposées dans le hall d’entrée de l’établissement.
Pour toute information, rendez-vous sur la page Facebook du groupe :  www.facebook.com/Dont-Panic-Reduce-Plastic
ou envoyez un mail : Dontpanicreduceplastic@profs.institutlemonnier.fr​ 

UN PROJET ERASMUS

La baleine de déchets plastique

À l’origine, les élèves de 1re STI 2D Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable, accompagnés par Camille Cottebrune, professeure de mécanique et automatisme, et de Stéphanie Leclerc et Richard Leperlier, tous les deux professeurs de physique-chimie, sont sensibilisés à la déferlante du plastique, notamment sur les plages. Ainsi, dans le cadre des projets Erasmus, des élèves de l’Institut Saint-Michel, à Neufchateau en Belgique, et le lycée Halit Armay Anadolu, à Istanbul en Turquie travaillent ensemble à ce projet depuis septembre 2019.

Ce projet a été baptisé par les élèves
«DONT PANIC REDUCE PLASTIC »

L’objectif principal est de sensibiliser le grand public aux conséquences sur l’environnement de l’usage et la surconsommation massive du plastique.
Pour attirer l’attention et la curiosité sur leur projet, ils ont choisi de fabriquer une structure de baleine à l’échelle ½ avec des déchets plastiques. Ces déchets sont ramassés sur les plages normandes.

Quand ils sont reçus par Philippe Chanu, maire de Luc-sur-Mer, les élèves et enseignants obtiennent l’accord pour exposer leur œuvre dans cette commune qui a vu s’échouer une baleine sur la plage dans la nuit du 15 au 16 janvier 1885. Aujourd’hui le squelette de celle-ci est exposé au musée de la baleine de Luc. Actuellement, les élèves produisent de mini-vidéos clips de sensiblisation.

Dans le cadre de ce projet d’ouverture à l’international, plusieurs échanges ont été organisés. Une première rencontre a eu lieu en 2019 où l’institut Lemonnier a réuni les professeurs belges, français et turcs. A cette occasion, ils ont ensemble reçu une formation afin de parfaire leurs connaissances en matière d’écologie et « d’éco-psychologie ». Puis, en novembre de la même année, toujours à Caen, l’établissement a reçu 4 élèves belges et 8 élèves turcs, accompagnés de leurs professeurs. En mars 2020, juste avant le confinement, Richard Leperlier et Stéphanie Leclerc sont partis en Belgique avec 8 élèves. Les élèves turcs n’ont pas pu rejoindre la Belgique et les échanges se sont faits par Skype. Les derniers échanges internationaux sont à ce jour compromis pour cause de Covid.